L’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) est une institution administrative publique à statut scientifique et technique, dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière. En tant que bras séculaire de l’État camerounais en matière de développement agricole, l’IRAD est sous la tutelle technique du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. Il fonctionne également sous la tutelle financière du Ministère des Finances. À ce titre, il assure la recherche scientifique et la promotion du développement agricole sur l’ensemble du territoire national, souvent en partenariat avec d’autres institutions étatiques, régionales et internationales. L’identification des contraintes du secteur et la programmation des activités à mener prennent en compte les stratégies sectorielles élaborées par les différents départements ministériels impliqués dans le développement du secteur rural.

L’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) est une institution administrative publique à statut scientifique et technique, dotée de la personnalité juridique et d’une autonomie financière. En tant que bras séculaire de l’État camerounais en matière de développement agricole, l’IRAD est sous la tutelle technique du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. Il fonctionne également sous la tutelle financière du Ministère des Finances. À ce titre, il assure la recherche scientifique et la promotion du développement agricole sur l’ensemble du territoire national, souvent en partenariat avec d’autres institutions étatiques, régionales et internationales. L’identification des contraintes du secteur et la programmation des activités à mener prennent en compte les stratégies sectorielles élaborées par les différents départements ministériels impliqués dans le développement du secteur rural.

Les efforts du gouvernement camerounais pour renforcer les ressources humaines de l’IRAD ont été remarquables ces dernières années, notamment en ce qui concerne le recrutement de nouveaux chercheurs, techniciens et personnels administratifs. Le renforcement de leurs capacités contribuera certainement à améliorer leurs performances et à diversifier leurs activités. Dans le même esprit, la contribution de certains gouvernements étrangers ainsi que le soutien des partenaires techniques et financiers (Banque Africaine de Développement, Banque Mondiale, Union Européenne, etc.) ont été considérables pour la réalisation des missions assignées à l’IRAD.

Dr Noé WOIN
DG IRAD

La Gestion