L’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) est un établissement public administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est placé sous la double tutelle technique du Ministère de la recherche scientifique et de l’innovation (Minresi) et financière du Ministère des finances. L’organisation actuelle de l’IRAD datant de sa création comprend deux sous-systèmes : (1) Le Conseil d’administratif et la Direction générale, et (2) les organes consultatifs et les structures opérationnelles de recherche

Premier Sous-Système

L’IRAD est administré par deux organes

Le Conseil D'Administration

Le Conseil d’administration définit et oriente la politique générale de l’IRAD, et évalue sa gestion dans les limites fixées par son objet social. Le Conseil d’administration comprend 12 membres et est composé du Président du conseil, des représentants de la Présidence de la République (01), de la Primature (01), des différents ministères (06), des producteurs (02) et du personnel (01).

La Direction Générale

La Direction générale est placée sous l’autorité d’un Directeur général assisté d’un Directeur général adjoint. Elle comprend :

–       Une Direction de la recherche scientifique

–       Une Direction de la valorisation et de l’innovation

–       Une Direction des affaires administratives et financières

–       Une Direction des ressources humaines

Second Sous-Système

Composé de deux organes

Les organes consultatifs

L’IRAD dispose de trois organes de consultation à deux niveaux :

–       Niveau régional : les comités régionaux des programmes

–       Niveau national : le comité scientifique et le comité national des programmes

Les Structures opérationnelles

L’Institut de Recherche Agricole pour le Développement dispose de structures opérationnelles de recherche dans chacune des 10 régions du pays : les centres régionaux de recherche agricole (CRRA). Chaque CRRA comporte des stations de recherche agricole, lieux d’implantations et d’exécution des activités scientifiques et techniques de l’Institut. Elles représentent les unités déconcentrées de la recherche agricole. De plus, il existe une trentaine d’antennes de recherche agricoles disséminées à travers tout le triangle national. L’Institut de Recherche Agricole pour le Développement comprend :

  • –  Trois centres spécialisés de recherche agricole à vocation régionale à Meyomessala, à Kribi et à La Dibamba
  • –  Cinq centres régionaux de recherche agricole à Maroua, Wakwa, Bambui, Ekona et Mbalmayo
  • –  Huit stations polyvalentes de recherche agricole (SPRA) destinées à répondre aux besoins de développement régional et national sur certains secteurs prioritaires de recherche de l’Institut à Garoua, Foumbot, Foumban, Dschang, Barombi-kang, Njombé, Kribi, Nkoemvone, Abong-Mbang, Banyo, Bertoua et Yokadouma.
  • –  Trois stations spécialisées de recherche agricole (SSRA)
  • –  Vingt antennes de recherche destinées aux expérimentations permanentes ou temporaires à Bangangté, Bokito, Edéa, Eseka, Guétalé, Kousséri, Mbé, Mbouroukou, Meiganga, Meyomessala, Mokolo, Mundemba, Ndokayo, Obang-Mamfé, Poli-Fignolé, Santa, Yagoua.

ORGANIGRAMME