Les productions animales et halieutiques représentent environ 20% de la production agricole du Cameroun. La coordination a pour objectif d’accroître la production et la productivité des ressources animales et halieutiques, de conserver et de multiplier les ressources génétiques animales et de mettre au point des technologies appropriées pour lutter contre la mal nutrition et les changements climatiques dans toutes les zones agro-écologiques du pays. Pour atteindre ces objectifs, la coordination fonctionne avec cinq programmes de recherche à savoir : programmes bovins, programme monogastrique, programme petit ruminant, programme santé animale, et programme pêche et aquaculture.

Objectifs

  • Produire des races très performantes, conserver et multiplier les ressources génétiques animales indigènes;
  • Mettre au point des formulations d’alimentsayant un faible potentiel d’émission des gaz à effet de serre à base des ressources alimentaires conventionnelles/non conventionnelles;
  • Élaborer et évaluer les méthodes de pêche appropriées et les techniques de gestion des étangs;
  • Identifier les pathologies du bétail à grands impacts économique négatifs en vue d’élaborer des mesures de lutte appropriées ;
  • Identifier et améliorer les méthodes indigènes de traitement et de prévention des maladies du bétail.
  • Développer des espèces résistantes aux pathologies et à forte résilience aux changements climatiques.

Programmes de recherche

Bovins (vaches et taureaux)

Les activités scientifiques menées dans le cadre de ce programme sont:

  • la production et la conservation des ressources génétiques animales indigèneset autres races performantes;
  • mise au point de technologies améliorées de gestion rationnelle et conservatrice  des pâturages;
  • mise au point de technologies de traction animale durable pour améliorer la production agricole;
  • élevage sélectif de bovins locaux pour améliorer la production de viande, de lait et produits dérivés;
  • Développement de stratégies de gestion intégrée des parasites et des maladies.

Monogastriques (volailles, porcs, lapins, élevage non conventionnel et escargots)

Les activités de recherche sont menées sur la volaille, les porcs, les lapins et les animaux non conventionnels tels que les escargots, les aulacodes et les cobayes. La composante élevage non conventionnelle aborde les problèmes de carence en protéines dans l’alimentation des animaux domestiqués et lutte contre le braconnage.

Pêches et aquaculture (écosystèmes marins, écrevisses, espèces d'eau douce : poisson-chat africain, etc)

Ce  programme participe à la sélection et à la domestication des espèces de poissons locales et exotiques, à l’élevage d’importants organismes d’eau douce et marins ainsi qu’au développement le de la pisciculture intensive et extensive. Les activités de recherche comprennent:

  • l’évaluation  qualitative et quantitative des ressources côtières;
  • la mise au point de techniques de pêche  rationnelles et développement des itinéraires techniques d’élevage des poissons, de gestions des infrastructures piscicoles et de conservation des produits de pêche ;
  • Production de géniteurs et des alevins aux performances zootechniques importantes pour la pisciculture et la domestication des espèces de poissons d’eau douce présentant de bons potentiels aquacoles;
  • Production d’aliments  de qualité et en quantité pour poissons en utilisant des sous-produits agricoles et agro-industriels disponibles localement.

Programme Petits Ruminants

Les activités de recherche de ce programme sont orientées vers:

  • amélioration de la production de viande,  lait et produits dérivés ;
  • Développement de races  locales de chèvres naines, d’ovins et caprins à haute performance zootechnique;
  • Amélioration des techniques de gestion des pâturages et des infrastructures d’élevage en stabulation.

Programme Santé Animal

Ce programme mène des activités de recherche sur les problèmes de santé animale à impacts économique négatif sur la production et sur les pathologies  émergentes. Ceux-ci inclus:

  • la mise au point des mesures prophylactiques et thérapeutiques améliorant la qualité marchande des animaux de notre pays;
  • l’identification des parasites et des maladies courantes du bétail et élaboration de stratégies de lutte;
  • Amélioration des techniques de traitement et  de préventions traditionnelles.

Résultats saillants

Bovin

  • La technologie d’insémination artificielle a été développée et diffusée.
  • Des races à maturité sexuelle précoce et à fort potentiel de production laitière ont été développées et diffusées.

Monogastrique

  • Des formules de ration et des aliments granulés spécifiques adaptés à chaque zone agro écologique  ont été élaborés et diffusés;
  • La technologie pour la production optimale de poussins d’un jour a été développée et diffusée.
  • Des itinéraires techniques rentables pour une production durable de volaille et de lapin ont été développés;
  • Des techniques de domestication des espèces animales non conventionnelles (cailles, escargots, rats et aulacode) ont été mises au point et diffusées.

Pêche et Aquaculture

  • Des techniques appropriées pour l’amélioration du taux de  survie  des espèces de poissons d’eau douce (Clarias gariepinus, Heterobranchus longifilis, Cyprinus carpio, Heterotis niloticus et Orecochromis niloticus) ont été mises au point;
  • Les technologies pour la production intensive de poissons en infrastructure hors-sol ont été diffusées;
  • Un inventaire de 300 espèces de poissons appartenant à 60 familles a été réalisé.
  • Des espèces sauvages (Lates niloticus, Citharinus citharus, Gymnarchus niloticus, etc.) à potentiel aquacoles ont été identifiées ;
  • Des technologies sont disponibles pour la production à grande échelle des alevins et de géniteurs de Clarias gariepinus, d’Oreochromis niloticus, de Cyprinus carpio, d’Heterotis niloticus, et d’héterobranchus longifilis .

Petit Ruminants

  • Des phenotypes de chèvres et de moutons pour l’amélioration génétique sont disponibles;
  • Des systèmes d’élevage en stabulation  pour une production durable et intensive ont été développés;
  • Des systèmes agro-sylvo-pastoraux améliorés ont été développés;
  • Des races de chèvres à haut rendement laitier ont été introduites et diffusées.

Sante Animale

  • l’épidémiologie des principales pathologies du bétail au Cameroun, accompagnée d’une prophylaxie a été élaborée;
  • Identification et isolement de quatre souches d’agents pathogène de la peste porcine africaine;
  • Programme de prophylaxie et de traitement des volailles et des bovins mis au point. Par exemple, les principales maladies transmises par les tiques et autres maladies telles que la babésiose, l’anaplasmose, les cowdrioses et la dermatophilose dans les troupeaux de bovins ont été réalisées;
  • Un protocole de vaccination contre la peste des petits ruminants (PPR)  a été développé.

Projets en cours

Perspectives

  • Développer des espèces de bétail à forte résilience contre  les changements climatiques  et identifier autres espèces  de poissons à fort potentiel aquacole;
  • Développer des technologies pour améliorer la qualité des aliments pour bétail en réduisant les émissions de gaz à effet de serre;
  • Développer un programme d’insémination artificielle pour les porcs;
  • Intensifier l’élevage non conventionnelle;
  • Renforcement des capacités des jeunes chercheurs et des acteurs de développement rural dans les différents domaines de production.

Contact