L’ACIDIFICATION DES OCÉANS AU CENTRE DES RECHERCHES

he Big Oxmox advised her not to do so, because there were thousands of bad Commas, wild Question Marks and devious Semikoli

CERECOMA

L’ACIDIFICATION DES OCÉANS AU CENTRE DES  RECHERCHES

L’objectif à terme de cette étude est la préservation de la biodiversité marine car l’acidification des eaux marines pourrait avoir un impact sur les stades larvaires et juvéniles des mollusques, crustacés et poissons entraînant ainsi une réduction des stocks avec des conséquences graves sur la vie des populations côtières et l’économie de pêche.

Les experts internationaux définissent l’acidification des océans(OA) comme une augmentation progressive de l’acidité (baisse du pH) des océans pendant une période prolongée généralement des dizaines d’années ou plus, principalement causé par l’absorption d’une partie du dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère. La conséquence directe est le changement rapide de la chimie globale des océans avec un impact considérable sur la biodiversité marine et côtière. Au Cameroun, l’acidification des eaux marines pourrait avoir un impact sur les stades larvaires et juvéniles des mollusques, crustacés et poissons entrainant ainsi une réduction des stocks avec des conséquences graves sur la vie des populations côtières et l’économie de pêche. L’acidification pourrait entrainer la modification des différents écosystèmes côtiers, de leur structure et de leur fonctionnement, ce qui pourrait entrainer la perte de certaines espèces. Le CERECOMA, à travers son chef de Centre, a favorisé l’admission en Master régional en sciences marines d’un de ses collaborateurs en octobre 2016. Dans le cadre de ce programme de for- en Afrique en général et au Cameroun mation, le collaborateur en question, mène des travaux de recherche sur l’acidification des océans, l’un des axes prioritaires d’investigation du CERECOMA.  Pour renforcer les capacités de ce chercheur, l’intéressé a bénéficié, en février 2017, d’une formation au Sénégal organisée par le Réseau africain sur l’acidification des océans en partenariat avec des organismes internationaux de recherche sur les aspects biologiques et chimiques de l’acidification des océans. Cette expertise acquise permet donc au CERECOMA de se placer comme le pionnier au Cameroun et en Afrique Centrale en matière de recherche sur l’acidification des océans. Une stratégie de recherche pluridisciplinaire est mise en place pour permettre au Centre de jouer pleinement ce rôle. Malgré le stade embryonnaire de la Recherche sur l’acidification des océans en Afrique en général et au Cameroun , en particulier, le CERECOMA en partenariat avec d’autres structures, vient d’entamer une réflexion dans ce sens des thématiques sont mises sur pieds avec des étudiants de niveau Master sous la supervision du chef de Centre et l’implication des chercheurs du CERECOMA. Pour la mise en œuvre de ces activités,des moyens financiers et matériels supplémentaires sont indispensables, notamment en termes d’équipements utiles au suivi à l’analyse et à la simulation du phénomène d’acidification,afin de déterminer de manière précise le statut des eaux du Cameroun et les conséquences sur nos écosystèmes.

Dr Sylvie Carole NTYAM épse

ONDO & Ulrich BILOUNGA