LA PERIODE COLONIALE

 UNE FOULTITUDE D’INSTITUTS FRANÇAIS

Période Coloniale

Début des recherches agricoles par la colonisation allemande avec des jardins d’essais à Edéa, Akonolinga et Victoria (actuellement Limbé).

Vers 1889

Création successive de stations de recherche à Dschang (1925) sur le café Arabica et le quinquina, à Wakwa/Ngaoundéré (1930) sur les productions animales, à Bambui (1933) sur les cultures vivrières, à Ebolowa (1938) sur le café Robusta et les cultures vivrières, à Nkonsamgba, sur les sols à Djarengol-Maroua sur l’arachide et la traction animale, etc.

Après 1945

l’Institut Français des Fruits et Agrumes Coloniaux (IFAC, devenu ensuite IRFA) crée une station de recherche sur les fruits à Nyombé ;

En 1944

1 – Création de la Section de Recherche Forestière du Cameroun (SRFK) (Kamerun) ou SRFCAM.

2 – l’Institut de Recherches pour les Huiles et Oléagineux (IRHO) met en place une station sur le palmier à huile et le cocotier à La Dibamba;

En 1948

l’Office de Recherche Scientifique d’Outre-mer (ORSOM, futur ORSTOM devenu IRD) fonde à Yaoundé l’Institut de Recherches Scientifiques du Cameroun (IRCAM), couvrant plusieurs disciplines (Pédologie, entomologie vétérinaire et médicale, géographie…) ;

En 1949

dans le Cameroun anglophone, l’administration britannique et la « Cameroon Development Corporation (CDC) » créent respectivement « l’Agricultural experimental farm » de Barombi-Kang et le centre d’Ekona en 1954 avec un accent initial sur le café Robusta, plus tard sur les vergers, l’huile de palme et l’ingénierie agricole.

En 1951

la CDC initie la recherche à Ekona sur la banane, le cacaoyer et l’huile de palme avec un accent sur la génétique, l’agronomie et la protection des plantes.

En 1954

l’Institut d’Elevage et de Médecine Vétérinaire des pays tropicaux (IEMVT) s’installe à Wakwa

En 1955

L’ORSTOM reprend les activités de la SECAM et de l’antenne locale de l’Institut français d’Afrique Noire (IFAN, basé à Dakar au Sénégal) de Douala ouverte en 1944.

En 1958

                 Deux ans avant l’indépendance, l’Arrêté n°2586 du 11 août 1958 paru au Journal Offi ciel du Cameroun (J.O.C) N°1261 du 3 septembre 1958 de l’Etat sous tutelle du Cameroun transfère les attributions de ces organismes à l’IRCAM et au Ministère de l’Education Nationale afi n de regrouper dans une même structure les organismes de recherche scientifique dispersés (IFAN, IRCAM, ORSTOM).