Il a pour mandat de développer des systèmes de multiplication rapide de semences améliorées de plantes à tubercules et racines (igname, manioc, macabo), de développer des variétés de macabo à haut rendement et résistantes à la pourriture racinaire par les techniques biotechnologiques et nucléaires, de mettre au point des méthodes de propagation rapide par la culture de tissus pour d’autres plantes d’intérêt économique, et d’assurer la formation des chercheurs et techniciens dans le domaine des biotechnologies.